FNCD

Fédération Nationale des Compagnies Dramatiques - asbl

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Un peu d'histoire...

En Belgique, comme dans d'autres pays européens, les sociétés dramatiques ne sont pas nées d'hier. Ainsi l'existence d'un "Cercle Dramatique des Élèves du Couvent des Augustins" vers 1600 est attestée par les archives bruxelloises. Il y a 400 ans, ces jeunes amateurs donnaient, à l'emplacement de l'actuelle place de Brouckère, des représentations suivies régulièrement par les Archiducs Albert et Isabelle et subsidiées par les autorités bruxelloises.

Le milieu du XIXème siècle voit éclore de nombreuses sociétés dramatiques. Déjà germe l'idée fédérale et un premier essai, en 1878, reste sans suite. 1907 sera la bonne date : cette année-là en effet, à l'initiative de Léopold DEVEEN, 15 cercles portent la Fédération sur les fonts baptismaux :

* Le Royal "Cercle Dramatique" de Schaerbeek
* La Société Royale "Union Dramatique et Philanthropique" de Bruxelles *
* La Société Royale "La Grande Harmonie" de Bruxelles
* Le Cercle Royal Dramatique "Euterpe" de Bruxelles *
* Le Cercle Dramatique "Alliance et Progrès" de Bruxelles
* Le Cercle Royal "Les Amis du Progrès" d'Ixelles
* La Société Royale "Les Orphéonistes Leuzois" de Leuze
* Le "Merry-Club" de Bruxelles
* Le Cercle Dramatique et Philanthropique "Bien Faire et Laisser Dire" de Watermael *
* L' "Union Dramatique" d'Anvers
* Le Cercle Dramatique "Le Gardénia" d'Anvers *
* Le Cercle Dramatique "Le Noyau" de Bruxelles *
* Le Cercle Dramatique "Le Renouveau" de Bruxelles
* L' "Alliance Dramatique Ixelloise" d'Ixelles
* La Section Dramatique de "Avant-Garde Catholique" de Gosselies

* Compagnie toujours en activité.

Le premier président, élu le 26 avril 1907, est Alfred MABILLE, alors Directeur Général de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts de la Ville de Bruxelles. Le premier local se situe rue de la Madeleine, près du Mont des Arts, dans l'immeuble de la Grande Harmonie.

Dès ses débuts, la Fédération déploie une activité impressionnante : publication d'un bulletin, constitution d'une bibliothèque, organisation d'un concours de littérature dramatique... Elle peut même se permettre d'organiser - excusez du peu ! - un spectacle au Théâtre Royal de la Monnaie. Cet événement est répercuté en articles élogieux dans des journaux comme la "Dernière Heure", la "Flandre Libérale", le "Peuple", le "Soir" et le célèbre "Figaro".

Le rayonnement de ses membres est tel que, par exemple, J. RANSCHAERT, président du Royal " Cercle Dramatique " de Schaerbeek, reçoit les "palmes académiques" du gouvernement français.

En 1914, donc seulement sept ans après la création de la F.N.C.D., la centième troupe s'affilie : il s'agit de la "Fédération Dramatique et Littéraire" de Verviers. Ce bel élan est malheureusement interrompu par la première guerre mondiale, et il faut attendre 1926 pour voir renaître les activités. Mais l'enthousiasme est intact, puisque le nombre de Compagnies atteint déjà 153 lors de l'Assemblée Générale de 1930 !

1930 voit la constitution officielle des régionales. Celles-ci ont pour mission d'alléger l'administration centrale, d'aider à sa propagande et d'établir un contact permanent avec les compagnies.

17 juin 1932, grand événement : sa Majesté le Roi Albert Ier nous confie la Coupe Challenge dans le but "d'entretenir parmi les cercles dramatiques une bienfaisante émulation et ce afin de les encourager dans leur perfectionnement". Depuis, chaque année, de nombreuses compagnies affiliées se disputent l'honneur de détenir cette coupe pour un an. La première troupe à l'emporter est "L'Étincelle" de Bruxelles, pour son interprétation de "Malborough s'en va t-en guerre", de Marcel Achard.

Le 30 novembre 1933, la Fédération a le droit de prendre le titre de SOCIÉTÉ ROYALE. Depuis cette date, tous nos souverains lui ont accordé l'autorisation de se réclamer de : "Sous le Haut Patronage de S.M. le Roi".

La F.N.C.D. quitte les locaux de la Grande Harmonie et passe successivement par les établissements : le Gambrinus , la Taverne Royale, la Brasserie Flamande. En 1937 elle se fixe au boulevard d'Anvers et crée la "Maison de l'Amateur". Dans ce local digne d'elle, elle centralise tous les services et permet l'installation spacieuse de la bibliothèque. Elle y restera jusqu'en 1950.

On constate, en cette période d'avant-guerre, de féconds contacts et échanges avec les pays étrangers. Les troupes belges se distinguent particulièrement en récoltant de nombreuses récompenses et prix dans des festivals et des tournois de théâtre.

Le chiffre de 300 compagnies est atteint en 1936. Le deuxième conflit mondial met un frein à ces activités.

La suite de l'histoire devient difficile à raconter en quelques mots. Non pas que les archives manquent, mais parce qu'elles sont au contraire fort nombreuses. Relevons néanmoins quelques éléments importants qui ont conditionné la vie de la Fédération :

* l'intensification des informations et le développement des médias;
* la facilité des moyens de communication;
* la concurrence vive du cinéma et de la télévision;
* une modification importante dans l'approche des loisirs par la population;
* la disparition des régionales;
* le développement des techniques;
* la facilité et la multiplicité des échanges avec l'étranger;
* une participation active aux différents festivals organisés dans le monde.

Quelques dates comme points de repère :

* En 1946 naît le "Conservatoire de l'Amateur", qui diffusera son enseignement pendant près de trente ans. Il s'agit de procurer à nos jeunes (et même aux autres) un moyen de se perfectionner dans l'Art du Comédien. Les cours sont donnés par des amateurs particulièrement compétents (Madeleine Verstraete, Edouard Hebden) ainsi que par une professionnelle : Nelly Colaris. En parallèle, des séances de séminaire sous forme de conférences-débats voient le jour.
* Au cours de l'année 1947, à l' occasion de son quarantième anniversaire, la Fédération, dans un élan audacieux, mais largement motivé, engage l'entièreté de son avoir social dans l'édition du "Grand Catalogue" de la bibliothèque auquel le bibliothécaire Luc DE BUYST a consacré quatre années de travail.
* En 1950, la Maison de l'Amateur s'installe au 41, rue de la Loi.
* En 1952, la Fédération organise, à Bruxelles, un grand Congrès International au cours duquel est constituée l'Association Internationale du Théâtre Amateur (A.I.T.A.). Celle-ci organise depuis lors le Festival Mondial de Monaco, auquel plusieurs des compagnies F.N.C.D. ont participé, avec toujours beaucoup de succès.
* En 1954, création d'un "Grand Prix du Répertoire" destiné à récompenser le choix et la qualité de l'ensemble d'un répertoire ainsi que l'effort artistique et culturel réalisé dans ce domaine par une compagnie.
* En 1955, un "Grand Prix de Culture Théâtrale" est organisé. Il est basé sur la recherche, la connaissance et l'exposé de certaines questions relatives à l'art et à la littérature dramatique.
* En 1956, l'ouverture du Théâtre Atrium, rue de Laeken à Bruxelles, voit la mise sur pied du "Théâtre Populaire ". Un système d'abonnement à bas prix permet au public d'assister aux meilleures productions de ses compagnies. Cette salle fédérale lui permet d'écrire une des plus belles pages de son histoire. Mentionnons aussi le "Théâtre Itinérant", qui donne l'occasion à des compagnies de jouer devant des publics autres que le leur.
* En 1959, organisation d'un colloque sur le "Théâtre et la Jeunesse".
* En 1970 est organisé un "Grand Prix de Diction".
* En 1983, le nouveau "Catalogue de la Bibliothèque" sort de presse. A ce jour, il a déjà fait l'objet de trois suppléments. La même année naît la régionale de Bruxelles (ABCD) qui ne cesse, depuis, de développer ses activités. En 1988, elle étend ses activités au Brabant Wallon et devient "l'Association Bruxelloise et Brabançonne des Compagnies Dramatiques". Malheureusement, cette année-là également, le manque de moyens financiers oblige à fermer l'Atrium et, du même coup, à clôturer le cycle du Théâtre Populaire. Pour les mêmes raisons, le Théâtre Itinérant et le Conservatoire de l'Amateur cessent leurs activités. Cependant, la Bibliothèque et les bureaux restent rue de Laeken.
* En 1991, déménagement et installation rue de Flandre, à la Maison du Spectacle-la Bellone.
* En 1994 est organisée pour la première fois la "Semaine du Théâtre Amateur".

Au cours des années, les activités et les services se sont fortement développés, qu'il s'agisse de l'information, du prêt de brochures, du service des droits d'auteurs, du service "assurances", de l'aide à la mise en scène…

Dernières Nouvelles

BIBLIOTHEQUE FNCD
  • Les mardis et jeudis (hors jours fériés), de 13h00 à 16h30
TROPHEE ROYAL 2020, C'EST PARTI !
  • Toute les informations sous l'onglet Trophée Royal (menu à gauche)